Pensée de septembre

“Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel” (Matthieu 6.10).

 Il y a un lieu, où la volonté de Dieu est connue, et accomplie parfaitement : le ciel. Là, toutes les créatures célestes connaissent sa volonté et l’exécutent. Sur la terre, il y a tellement de bruits parasites qui brouillent la voix de Dieu ! Il y a nos raisonnements plus ou moins rationnels, nos crédos particuliers, nos cultures, nos schémas religieux et (ou) intellectuels, nos relations sociales, nos amitiés, nos compromis, notre éducation, diverses philosophies, notre psychisme, et tant d’autres choses qui nous brouillent la voix de Dieu. Tous ces bruits, plus ou moins discordants, nous empêchent de saisir sa volonté pour notre vie.

 

Y a-t-il un moyen de faire taire tous ces bruits parasites ? Une partie de la réponse nous est indiquée par Jésus. En effet pourquoi se retirait-il dans les lieux déserts pour prier ? N’était-ce pas justement pour se couper de tous les bruits extérieurs afin de connaître ce que Dieu voulait ? Pourquoi Jésus pouvait-il dire : “Je fais toujours ce qui lui est agréable” ? (Jean 8.29). N’est-ce pas parce qu’il prenait le temps de se tenir à l’écart, à l’écoute de son Père ? Le désir de Dieu pour chacune de nos vies, c’est que nous connaissions sa volonté, pour que nous la vivions. Or, sa volonté pour moi, n’est pas forcément sa volonté pour un autre. C’est ce que Jésus rappelle à Pierre concernant Jean : “Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi” (Jean 21.22). En d’autres mots, Jésus rappelle que la volonté de Dieu pour la vie de Pierre ne saurait-être la volonté de Dieu pour la vie de Jean. La Bible nous dit dans Romains 12.2 “que sa volonté est bonne, agréable et parfaite”. Cette déclaration doit nous conduire à concevoir que la volonté de Dieu pour nous est ce qu’il y a de meilleur.

 

Il peut nous arriver de dire : “Que ta volonté soit faite”, mais penser : “j’aimerais mieux faire la mienne” ! Nous pouvons également dire “Que ta volonté soit faite” avec la pensée qu’il va nous l’imposer. La meilleure façon de faire est de dire : “Que ta volonté soit faite” car je sais que c’est ce qu’il y a de meilleur pour ma vie. Je sais que ta volonté est bonne, agréable et parfaite. C’est assurément cette attitude de cœur que réclame cette prière : “Que ta volonté soit faite”.

Paul Calzada

Les commentaires sont fermés