Pour octobre

LA PENSÉE DU MOIS : « Je me suis senti obligé »

C’est ainsi que Jude introduit son épître : « Je me suis senti obligé ».

Nous ne connaissons pas les premiers destinataires de cette lettre, mais nous lisons qu’elle est pour « ceux qui ont été appelés et qui sont aimés en Dieu le Père ». Les chrétiens sont donc concernés.

Jude met en garde contre les faux docteurs, les imposteurs, ceux qui murmurent, se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, ceux qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui sont entrainés par leurs rêveries, qui méprisent l’autorité v 8 à 16.

Jude dit que ce sont des tâcheslors des agapes, des nuées sans eau, des arbres morts, des astres errants.

Nous comprenons que ces comportements ne sont pas nouveaux, à cette époque déjà ils étaient présentset l’apôtre écrit :
« Mais vous mes bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de Jésus Christ qui vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises impies ; ce sont ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n’ayant pas l’esprit. v 17-18. Pour vous, bien aimés, vous édifiants vous-même et priant par le Saint Esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle. v 20 – 21.
Une fois encore nous voyons l’Amour selon Dieu mis en avant.

Quel thème récurrent dans la Bible !