Pour septembre

L’être humain a naturellement le désir de plaire. Plaire aux autres comporte des bienfaits envers lesquels on n’est pas insensible. Il est bénéfique de plaire à son patron pour son travail, à son conjoint pour la paix dans le couple, à ses parents pour la paix dans la famille, à ses amis ou membres de l’église pour maintenir son cercle social, trouver de l’aide en cas de besoin et avoir une bonne image de soi. On est rassuré quand on plaît, c’est signe de paix voire de valorisation.

Que dit l’évangile à ce sujet ?
Galates 1 : 10
…. est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais aux hommes, je ne serais pas un serviteur de Christ.
1 Thessaloniciens 2:4
… aussi parlons-nous, non pour plaire aux hommes, mais à Dieu … (Ephésiens 6 : 6, Colossiens 3 : 22).

On ne doit pas chercher à plaire aux hommes mais à Dieu. Plaire à Dieu plaira aussi à ceux qui l’aiment et qui marchent dans ses voies et déplaira certainement aux autres.
Déplaire à quelqu’un ne veut pas dire ne pas l’aimer. Jésus a donné sa vie pour toute l’humanité et pourtant il a fortement déplu aux responsables spirituels, à tel point qu’ils ont voulu le tuer.
Nous serons inévitablement amenés à déplaire à certains pour continuer de plaire à Dieu. Ne soyons donc pas troublés lorsqu’on rencontre de l’adversité parce qu’on a voulu plaire à Dieu.

Jésus n’est pas venu apporter la paix entre les hommes mais la paix entre les hommes et Dieu
.
Matthieu 10 : 34 – 39
Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre: je suis venu apporter, non la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre le fils et le père, entre la fille et la mère, entre la belle-fille et la belle-mère. Et l’homme aura pour ennemis ceux de sa maison ….

Romain 5 : 1
Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu, par notre Seigneur Jésus-Christ,


Quand le moment se présente sachons donc prendre position pour Dieu au risque de déplaire aux proches ou au plus grand nombre.

Berty

 

 

Les commentaires sont fermés