Pour février

LA PRIORITE POUR LE SEIGNEUR Il circule une histoire qui dit qu’un jour le diable tenait une conférence face à ses démons et voilà ce qu’il aurait dit dans son discours d’ouverture. « Nous ne pouvons pas empêcher les hommes de faire l’expérience d’une relation personnelle avec Jésus-Christ. Le problème est que s’ils réussissent cette relation, notre pouvoir sur eux est brisé. Ce que nous devons faire, c’est donc les empêcher de s’emparer de leur Sauveur et d’avoir avec lui cette relation …

Lire la suite…

Pour janvier

Ce que je vous souhaite pour 2020 Matthieu 5 :13 Vous êtes le sel de la terre; mais si le sel perd sa saveur, avec quoi le salera-t-on? Il ne vaut plus rien qu’à être jeté dehors, et à être foulé aux pieds par les hommes.Je vous invite à lire ce passage qui est une des clefs d’une vie réussie par l’acceptation et la mise en pratique de ce principe spirituel. Jésus fait une affirmation « Vous êtes le sel …

Lire la suite…

Pour décembre

L’OEUVRE DE lA PAROLE DE DIEU EN MOI Le débutJacques 1 : 22 – 24Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu’un écoute la parole, et ne la met point en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel; Et qui, dès qu’il s’est regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Jacques dit que la parole de Dieu est …

Lire la suite…

Pour novembre

Transformation dans la relation  Vers la fin de son ministère, le Seigneur Jésus a ordonné à plusieurs reprises à ses disciples de veiller. La tendance naturelle du cœur de l’homme est manifestée dans l’épisode tragique de Gethsémané et dans les paroles poignantes du Seigneur à Pierre : « Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi ! » (Matt. 26:40). Et lorsque nous voyons le même homme à la pentecôte, alerte, actif, plein de dynamisme, il saute aux yeux qu’il a …

Lire la suite…

Pour octobre

LA PENSÉE DU MOIS : « Je me suis senti obligé » C’est ainsi que Jude introduit son épître : « Je me suis senti obligé ». Nous ne connaissons pas les premiers destinataires de cette lettre, mais nous lisons qu’elle est pour « ceux qui ont été appelés et qui sont aimés en Dieu le Père ». Les chrétiens sont donc concernés. Jude met en garde contre les faux docteurs, les imposteurs, ceux qui murmurent, se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, ceux qui ont à …

Lire la suite…